Festival d’Art Sacré d’Antibes : Ouverture avec le requiem allemand de Brahms

Nice matin, 7 septembre 2013


Un splendide concert inaugural avec le chœur régional Provence Alpes Côte d’Azur dirigé par Michel Piquemal

Le Requiem allemand de Johannes Brahms a ouvert, hier soir, le 22e festival d’art sacré à la cathédrale [d’Antibes]. Cette œuvre à l’humanisme puissant constitue un chant funèbre qui touche à l’universel.
Elle porte la marque de la douleur éprouvée par Brahms à la mort de sa mère mais proclame avec grandeur le salut et la béatitude des disparus.
Le directeur artistique du festival, Philippe Depetris, dédia cette représentation à la mémoire du grand serviteur de la musique que fut Jean Rometino, récemment décédé. Sous la conduite d’un chef charismatique et expérimenté, Michel Piquemal, les soixante-dix choristes du choeur Régional PACA et les solistes la soprano Yuko Naka et le baryton Jacques Greg Belobo en ont fait ressentir avec émotion les douloureux accents accompagnés aux pianos par Philippe Reymond et Renaud Moutier.

Le festival se poursuit ce soir à 21 heures à la cathédrale avec le trompettiste Romain Leleu, l’un des meilleurs représentants de cet instrument au niveau international. Avec son ensemble à cordes Convergences il donnera un programme exceptionnel consacré à Neruda, Vivaldi, Fauré, Gluck, Puccini, Tchaïkowsky et Barber. Sa virtuosité et sa musicalité font merveilles sur toutes les scènes du monde. Une grande soirée en perspective.