Ils vont chanter en chœur le Requiem de Fauré

Article paru dans La Provence - édition Pays d’Aix, le 20 septembre 2019

Innovation et transmission ! Le chœur régional PACA sous la direction artistique de Michel Piquemal s’ouvre à tous les chanteurs pour une répétition et un concert samedi soir à la Cathédrale.
L’immense salle de répétition du Conservatoire Darius Milhaud était quasiment pleine mardi soir pour la première répétition du Requiem de Fauré.
Constitué de deux groupes ; un à Cagnes-sur-Mer et un second à Aix-en-Provence, le chœur régional de 85 choristes était accompagné de 43 chanteurs extérieurs. Ils étaient venus avec leur partition... et leur envie d’apprendre avec les meilleurs
Lorsque l’ensemble des 120 chanteurs a pris corps, poussé voire transcendé par le chef de chœur Michel Piquemal, le frisson est là. Tout le long de la répétition, il raconte des histoires, évoque des anecdotes personnelles qui donnent chair à cette musique sacrée. "Une musique qui n’a pas d’images, insiste-t-il au pupitre, ne vaut pas le coup d’être jouée."

Tirés vers le haut

"L’année dernière, poursuit-il, nous avions proposé une répétition publique. Nous avons été surpris par le succès. C’était si extraordinaire qu’on a décidé cette année d’ouvrir la répétition et le concert à des chanteurs extérieurs au chœur régional. Cela créé de l’émulation et permet de faire connaître cette musique que nous aimons tant."
Ces chanteurs sont dans des chorales aux quatre coins de la région et s’enthousiasment de l’opportunité qui leur est donnée de faire partie de cette aventure. "Nous avons reçu un mail pour nous inviter à y participer évoquent Dominique et Bernard qui chantent ensemble à Marseille. Nous sommes ravis ! Il y a de l’émulation, nous sommes tirés vers le haut."
Anne, quand à elle, fait partie d’une chorale à Meyreuil : "Je trouve génial de donner ainsi le bonheur de chanter, avec un chœur de grande qualité, un des plus beaux requiem, dans un lieu aussi magique."
L’accompagnement à l’orgue est assuré par le jeune et talentueux organiste de la cathédrale, Grégoire Rolland. Les solistes sont Marie Chichin, soprano, et Jacques Freschel, baryton. Composé en 1893 peu de temps après la mort de ses parents, le Requiem de Fauré à cette particularité de ne pas comporter de chant plaintif mais bien au contraire d’être une œuvre apaisée et lumineuse.
Fabien Rotin

Article à l’occasion de la répétition participative de mardi 17 septembre et du concert du samedi 21 septembre à la Cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence