Soirée à Buenos Aires

Festival C’est Pas Classique, Nice

Dimanche 2 novembre 2014

14h00, Nice Acropolis, Salle Apollon

Soprano : Aude FABRE-SARDIER
Bandonéon : Gilberto PEREYRA
Piano : Philippe REYMOND
Orchestre à cordes
Chœur Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur
Direction Michel Piquemal

Guastavino : Indianas
Piazolla : Adiós Nonino
Palmeri : Misatango / Messe-Tango à Buenos Aires

Indianas — Carlos GUASTAVINO
Carlos Guastavino (1912-2000) est l’un des compositeurs les plus importants d’Argentine. Il a écrit de très nombreuses pièces pour la voix et pour le piano. Son style ancré dans la tradition romantique du XIXème siècle puise essentiellement son inspiration dans la musique populaire argentine. Les Indianas sont une suite de six chansons pleines de charme dont le thème principal est l’amour. Le titre fait référence à la « cultura indiana », creuset de trois cultures : locale, africaine et européenne.

Adiós Nonino — Ástor PIAZZOLA
Adios Nonino est une musique de tango composée par Ástor Piazzolla en octobre 1959, alors qu’il était à New York, en mémoire de son père Vicente « Nonino » Piazzolla décédé quelques jours plus tôt. La pièce est basée sur un tango antérieur, Nonino, composé à Paris en 1954, dont il garde la rythmique et réarrange le reste de l’œuvre. C’est une des compositions les plus connues et les plus populaires de Piazzolla. Elle a été enregistrée de nombreuses fois dans différents arrangements et avec divers instruments.

Misatango / Messe-Tango à Buenos Aires — Martín PALMERI
Né en 1965 en Argentine, Martín Palmeri a étudié la composition, la direction de chœurs et la direction d’orchestres. En 2003, il obtient le 1er prix de la catégorie œuvres symphoniques au concours de composition Juan Carlos Paz. La Misatango / Messe à Buenos Aires est une messe composée sur des airs de tango. Tous les éléments traditionnels d’une messe (Kyrie, Gloria, Credo, etc.) sont là, mais sur un rythme inhabituel, dansant, envoutant. L’orchestre à cordes est complété par un piano et un bandonéon, instrument emblématique du tango qui apporte une touche inimitable à l’ensemble et donne à cette messe sublime une tonalité tragique.