Symphonie n°2 "Résurrection" de Mahler au Festival de Pâques

Concert en direct sur Radio Classique : lundi 6 avril 2015

20h30, Festival de Pâques : Grand Théâtre de Provence
380, avenue Max Juvénal
Aix-en-Provence

Soprano : Chen Reiss
Alto : Christa Mayer
Gustav Mahler Jugendorchester
Direction Jonathan Nott
Choeur Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur
Et avec la participation du Choeur régional Vittoria d’Ile de France

Mahler : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection »

On a peine à imaginer qu’un ouvrage aussi unitaire et puissamment structuré que la Deuxième Symphonie de Mahler ait été le fruit d’un long et douloureux effort, et pourtant plus de six ans se sont écoulés entre les premières esquisses et l’achèvement du grandiose finale !
Spirituelle et métaphysique, très ambitieuse, cette symphonie est aussi très ambiguë, à cheval sur deux mondes. Le monde juif natal de Mahler avec ses questionnements et ses angoisses, et le nouveau monde chrétien du nouveau converti.

Mahler en dira : dans le premier mouvement, le héros symphonique est porté en terre après un long combat "contre la vie et le destin". Il lance un regard rétrospectif sur son existence, d’abord sur un moment de bonheur (c’est le second mouvement), puis sur le tourbillon cruel de l’existence. Puis sur "la mêlée des apparences" et sur "l’esprit d’incrédulité et de négation" qui se sont emparés de lui (c’est le scherzo). Il "doute de lui-même et de Dieu", "le dégoût de toute existence et de tout devenir le saisit comme un poing d’acier et le torture jusqu’à lui faire pousser un grand cri de désespoir"."Nous sommes devant le cercueil d’une personne étant aimée… Toute sa vie, ses combats, ses passions, ses souffrances et son accomplissement sur terre se déroulent à nouveau devant nous. Et maintenant, dans ce moment profondément émouvant et solennel, lorsque toutes les confusions et les distractions de la vie de tous les jours sont levées comme une capuche devant nos yeux, une voix solennelle apte à frapper les imaginations fait frissonner notre cœur une voix aveuglée par le mirage du quotidien. Puis vient la transfiguration"

Informations pratiques
Grand Théâtre de Provence — 04 42 16 04 04
site internet du Grand Théâtre de Provence