Piano et voix de femmes

Poulenc - Fauré- Mendelssohn

SAMEDI 5 OCTOBRE – 21h00 – Eglise Saint-Jean-de-Malte – AIX-EN-PROVENCE

Le Choeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur présente le premier concert de son Ensemble Vocal Féminin : douze voix de femmes, sous la direction de Michel Piquemal. Ponctué d’intermèdes pianistiques, ce programme élégant explore la définition de la spiritualité selon Poulenc, Fauré et Mendelssohn.

PROGRAMME
Fauré : Barcarolle en la mineur op. 26
Fauré-Messager : Messe des pêcheurs de Villerville
Poulenc : Priez pour la paix
Poulenc : Litanies à la Vierge Noire
Caillebotte : Air de ballet n°2
Poulenc : Novelette n°3 en mi mineur
Brahms : Intermezzi op. 117 n°2
Mendelssohn : Trois motets op.39

DISTRIBUTION

Chœur régional Provence-Alpes Côte d’Azur – Ensemble vocal féminin
Michel Piquemal direction
Marie Chichin soprano
Philippe Reymond piano

Fauré : Barcarolle en la min op. 26 (1880)
« Trois thèmes sur le même balancement ininterrompu »
Cette première des treize barcarolles est créée par Saint-Saëns lors d’un concert de la Société nationale de musique en 1882. La pièce commence avec une mélodie dans un style chantant traditionnel vénitien en 6/8. Elle se développe en une forme plus élaborée avant l’introduction du second thème dans laquelle la ligne mélodique se trouve dans le registre du milieu avec de délicats arpèges à l’accompagnement dans les aigus et dans les basses.

Fauré-Messager : Messe des pêcheurs de Villerville (1881)

En villégiature à Villerville, en Normandie, Fauré et Messager écrivent la Messe des pêcheurs. Elle était destinée à l’origine, aux dames du village et aux jeunes filles en vacances dans le but de soutenir l’association locale des pêcheurs

Poulenc : Priez pour la paix (1938)

Poulenc compose cette prière à la Vierge Marie en 1938, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. Basée sur un texte du poète Charles d’Orléans (1394-1465) c’est une œuvre emplie d’espoir où le compositeur exprime la profondeur et la quiétude de sa spiritualité.

Poulenc : Les litanies à la Vierge Noire (1936)

Les Litanies à la Vierge Noire sont l’expression de bouleversements personnels qui ont marqué à jamais la vie spirituelle de Poulenc.
En août 1936, Poulenc apprend la mort atroce de son jeune collègue, le compositeur Pierre-Octave Ferroud dans un accident de voiture. C’est pour le musicien un véritable choc . « Songeant au peu de poids de notre enveloppe humaine, la vie spirituelle m’attirait à nouveau. » écrit-il. Peu après, il se rend au sanctuaire de la Vierge Noire à Rocamadour. Ce « lieu de paix extraordinaire » le bouleverse et le ramène à la foi dont il s’était détourné à la mort de son père. Le soir même, il commence à composer les Litanies à la Vierge Noire sur le texte récité par les pèlerins. La partition est achevée en une semaine.
Écrite pour trois voix de femmes, c’est une prière qui s’adresse à la Vierge avec ferveur et simplicité. « C’est très spécial, humble et je crois assez saisissant » écrit Poulenc à Nadia Boulanger qui créera l’œuvre en 1936.

Caillebotte : Air de ballet n°2

Le recueil Airs de ballet réunit plusieurs pièces pour piano écrites par le compositeur et photographe Martial Caillebotte, entre 1874 et 1878 au domicile familial, avant le décès de sa mère. Martial Caillebotte a fait éditer ces œuvres de jeunesse par Hartmann en 1887, année de son mariage avec Marie Minoret qui marque également la fin de la vie commune avec son frère Gustave, un tournant important dans le parcours artistique des deux frères.

Poulenc : Novelette n°3 en mi min (1959)
Le terme littéraire Novelette fut d’abord utilisé dans le titre d’une œuvre musicale par Schumann qui baptisa ainsi ses Huit pièces pour piano op.21. Plusieurs autres compositeurs, dont Poulenc, ont ensuite repris cette appellation qui ne désigne aucune particularité de forme.
Les Trois Novelettes de Poulenc incarnent le style gracieux et insolite du compositeur. La Novelette n°3 en mi mineur est basée sur le thème de El amor brujo composé par Manuel de Falla.

Brahms : Intermezzi op 117 n°2 (1892)
Véritable testament pianistique de Brahms, les Intermezzi sont composés en 1892.
Vers ses cinquante-cinq ans, Brahms subit les maux de l’âge et se tourne alors vers des formes plus modestes en composant notamment ces pièces pour piano qu’il considèrera comme les "berceuses de [sa] souffrance". Le n°2 de l’Opus 117 est empli de tendresse et de nostalgie.

Mendelssohn : 3 motets op.39 (1830)

Mendelssohn est un des musiciens du XIXème siècle les plus inspirés par l’écriture chorale. En 1820, il découvre Bach et Haëndel. On retrouve l’influence de ces maîtres du passé dans ces trois partitions où se côtoient tradition et création originale. Chez Mendelssohn, la musique est toujours au service d’une foi inébranlable.

INFORMATIONS ET RESERVATIONS

Plein tarif : 18€ / Tarif réduit : 15€
04 65 05 08 18 – contact@choeurpaca.fr

Billetterie sur place le soir du concert
Placement libre